Autoportrait avec masque

Mica POPOVIC.1923-1996

3 avril

Nous menons l’enquête sur le repentir, geste important de l’acte créateur. Le repentir est le geste arrêté et repris qui exprime la liberté de l’artiste de modifier l’œuvre jusqu’à la fin. Dans l’art ancien, le repentir est dissimulé, recouvert, fantomatique. Comment et à quel moment, dans l’histoire de l’art, le repentir passe-t-il d’acte dissimulé à une visibilité assumée par l’artiste?

En éclairant la pratique du repentir longtemps soustrait au regard, c’est la démarche de création qui est mise en lumière. Ainsi que l’exercice de l’inachevé du
non finitoqui traduit les doutes, les errances essentielles de l’artiste. 

La repasseuse, Pablo Picasso. 1881-1973.

sans REGRET  

20 mars

Les rendez-vous du mercredi de 9:30 à 11:45

Certains artistes pensent que l’œuvre est toujours un autoportrait. D’hier jusqu’à maintenant, les artistes ont multiplié les stratégies réflexives. Pourquoi? Quel sens prend l’image déformée de l’artiste inscrite dans son oeuvre?


L’œuvre est un miroir, un double, un abyme. Que cherche l’artiste? Peut-être la trace de l’humanité qui se réfléchit à travers sa propre image. 

l’AUTOPORTRAIT
 

 LE REPENTIR 

Les mercredis de Maryse

RÉFLEXIONS sur 
 

Les surprises de Maryse